dimanche 10 septembre 2017

un an pour l'environnement, le problème

Voilà une idée de challenge non littéraire relayé sur Facebook par Cryssilda sur Facebook, mais qui vient d'ailleurs.

et parce que c'est important à mes yeux, je le relaye à mon tour.
Chez Maude
Chez homesweetearth

Vous n'êtes pas sans savoir, à moins d'habiter sur une autre planète ou de l'ignorer volontairement, qu'on est en plein milieu d'une série de catastrophes naturelles.
Dois-je refaire l'historique des incendies qui ont dévasté ma région tout l'été ( j'habite en PACA)? D'année en année l'été est plus long, plus chaud, plus aride. Mis bout à bout, depuis 4 mois il est tombé environ 1,5 cm de pluie sur ma ville. Le sol est sec, les couleurs dominantes sont le jaune et le marron, depuis des mois, je me traîne lamentablement, parce qu'à cause de la canicule je ne peux rien faire - oui quand il a fait 40°C dehors pendant plus d'une semaine, même respirer était épuisant. De mon côté j'ai pris la résolution depuis longtemps de quitter la région où tout le monde rêve d'habiter, pour aller vers le nord, vraiment au nord, car je n'en supporte plus le climat, c'est une question de santé.
Mais je pense à ceux qui vont y rester, et devoir subir les canicules qui vont devenir la norme dans les décennies à venir.

pour les gens qui n'habitent pas ici été = plage
pour nous été = incendies

Vous n'êtes pas sans savoir non plus qu'en ce moment même, les ouragans dévastent les Caraïbes. Or un ouragan, ou un typhon, ça n'apparaît pas seul, il faut de l'eau chaude. Et plus l'anomalie de température est importante, plus les ouragans risquent d'être dévastateurs. Alors oui, ça donne des images spatiales très belles, mais le résultat au sol est loin d'être joli, d'autant qu'il concerne souvent les mêmes régions qui ont de plus en plus de mal à s'en remettre.


voilà, ça c'était pour le côté réchauffement. Mais il y a l'autre aussi, le côté déchets.

Probablement même que certains qui me lisent vont dire " tu nous les brise avec tes discours de veille réac' écolo", et que les seules personnes qui vont y réagir sont uniquement celles qui se sentent déjà concernées.

Donc concrètement, ce que Maude propose à la base c'est un défi "zéro plastique" sur un an. Et tout aussi concrètement, je sais que ça va être très très compliqué ( vu qu'il se cache partout, et que j'habite en centre ville, avec comme quasi unique solution les supérettes. Je n'ai pas de voiture. et que certaines solutions que j'emploie pour limiter la pollution passent par des bouteilles en plastique, car le vinaigre blanc ne se trouve pas encore en vrac), mais une réduction est possible assez facilement.

Déjà, je suis plus que ravie d'avoir vu apparaître depuis cette année la systématisation des sacs en "plastique" végétal biodégradable dans les supérettes-supermarchés etc.. bizarrement, les seuls qui fassent encore de la résistance sont les Halles locales.

Donc des solutions simples:
- aller faire ses courses en emportant ses propres sacs ( les gens ont râlé il y a quelques années, mais finalement, c'est bien passé dans les moeurs)
- acheter au détail. Là, ce n'est pas encore possible partout, mais on en voit de plus en plus. Parfois avec sac en papier comme à la supérette bio, parfois sachet plastique, il y a encore un effort à faire, Auchan, oui c'est à toi que je parle.

Le truc qui me gave le plus d'ailleurs c'est le suremballage. Prenons, au hasard, un sachet de madeleines du commerce d'une marque un peu côté quand même ( je vous laisse chercher) Est-ce que c'est VRAIMENT la peine de les ré-emballer une fois de plus individuellement?
Ha oui, mais c'est pour les emmener dans son sac.. Heu... les gens qui emmènent quelque chose dans leur sac peuvent aussi facilement le mettre dans un bout d'essuie tout ou une boite... plastique, certes mais réutilisable. Je fais ça depuis l'école primaire.
Donc, hop, boycott des marques qui pratiquent le suremballage, une fois qu'on s'est fait avoir une première fois.
Et ça va de soi, mais limiter l'achat de plats tout prêts ou de bouteilles plastiques. Je sais c'est dur, c'est pourquoi je dis "limiter", ça sera déjà un bon début.

Pour mémoire, les continents de plastique. Oui il y en a partout. Et encore il manque sur la carte le côté oriental de la Russie, la mer de Chine, etc...
Et je ne me baigne plus en Méditerranée, mer quasi fermées donc très polluée.

Oulà, je vois que mon article est en train de devenir immense, je vais le scinder en deux. Donc ça c'était le problème, je vais parler des solutions, enfin, de mes solutions, dans un second.

3 commentaires:

  1. Merci pour ton engagement et pour ce billet ! Pour le plastique, c'est juste un challenge sur un mois... Je n'y arriverai jamais, je le sais, mais je vais réduire au mximum !

    RépondreSupprimer
  2. la suite arrive dans les jours qui viennent: mes recettes, mes trouvailles, mes solutions ( parfois évidentes), me bonnes adresses...

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture