mardi 21 mars 2017

re-re-re changement de programme

Car définitivement, rien ne se passe jamais comme prévu.
je dois bien en être à J ou K maintenant. J'éviterai quand même le Q.


Il y a quelques temps, je parlais ici de mon ras-le-bol professionnel, dans mon travail peu intéressant, où j'avais en gros 5 phrases à dire.
Et de mon envie de reprendre des études dans le domaine qui me plaît.
Sauf que...

Non je n'ai pas abandonné cette idée, mais une fois de plus un concours de circonstances m'amène à la retarder.
Car, pour me sortir de cette situation, j'avais aussi entrepris en parallèle, de chercher une mutation , au minimum, de changer de service à défaut de quitter la région.
Et , après des semaines , des mois, des concours, un entretien de mutation sans résultat l'an dernier, le coup de pouce est arrivé d'un certificat médical , attestant que je craignais la moisissure et que je devais changer de poste.
Début février, me voilà au service des mutations, il n'y a rien pour moi, blablabla.. 2semaines après on m'a appelée pour me proposer quelque chose.. et moins d'un mois plus tard, me voilà à un nouveau poste depuis 1 semaine.
Et pour vous dire à quel point les choses se sont précipitées, nous sommes mardi. J'ai passé l'entretien il y a pile 2 semaines. Le jeudi suivant on m'annonçait que c'était ok, et j'ai commencé lundi de la semaine dernière. Une seule fois dans ma vie, pour un petit boulot, ça avait été plus rapide: entretien le jeudi soir, ok , c'est bon, tu commences demain matin.

Mais et c'est un peu le problème, après 7 ans et 3 mois à faire quasiment la plante verte avec une gamme d'environ 8 phrases à dire ayant pour sujet les photos, les sacs à dos, les toilettes et ne pas téléphoner... Je passe d'un poste où je n'avais rien à faire à part lire et compter mes doigts, les dalles du sol, mes cheveux, à un poste où j'ai tout absolument tout à apprendre.Niveau flexibilité, ce n'est plus le grand écart, c'est carrément la compétition olympique de gymnastique. Autant dire le changement absolu, et je dois apprendre en même temps non pas un métier ( assistante d'administration) mais deux ( tenir l'agence de poste en prime). J'ai été engagée sur mes nombreuses expériences de tenue de caisse et le fait que je sache allumer un ordinateur...mais j'ai zéro expérience de secrétariat. Et même pas arrivée à la fin de la première semaine, j'apprends en sus que je suis bombardée secrétaire de mairie. J'ai trois mois pour faire mes preuves dans un secteur où je ne connais absolument RIEN.
Autant dire que les semaines à venir vont être fortement dosées en formation.
Et que je n'ai pas ouvert un livre depuis quasiment 10 jours, pas le temps, et j'ai tellement à mémoriser que mon cerveau dit stop.
Vendredi soir, après 6 jours (parce que j'ai enchaîné les deux postes, samedi repos, dimanche musée, lundi à vendredi mairie), il m'aurait été impossible d'engranger la moindre donnée en plus.




Surchauffe, à la limite de l'écran bleu, défragmentation urgente.

et après ça, le WE dernier, le cerveau a travaillé en arrière plan. Ce n'est pas une vaine comparaison, sinon comment expliquer que j'ai passé la nuit du samedi au dimanche à rêver de colis en instance? Et celle du dimanche au lundi à me réveiller et à penser " heu...attends, j'ai rêvé un truc lié au boulot? Mais.. ça me paraît bizarre, l'histoire du code couleur, là,c'est un truc qu'on m'a réellement dit, ou bien est-ce que c'était seulement un rêve?".

Pas que ce nouveau travail soit passionnant, mais après 7 ans presque et demis dans la position du ficus ( même le yoga ne connaît pas!), même le fait de passer  le matin à vendre des timbres et à envoyer des mails et l'après midi à détruire des archives devenues inutiles dans un broyeur à papier paraît hautement intéressant: je FAIS quelque chose. et arrivée à 16h30, je constante qu'il ne me reste plus que 30 minutes et je rentre chez moi.. sans avoir senti passer péniblement chaque minute.

Du coup avec 3 mois de période d'essai, je peux difficilement reprendre mes études cette années, et , une fois arrivée à la fin de la période, dire " bon ben, c'était cool, merci, mais maintenant je pars en disponibilité pendant au moins 3 ans". Ca ne serait pas cool d'une part, et ça serait aussi le meilleur moyen pour qu'on me le refuse.
Mais, suite logique de cette nouvelle situation: je suis à 3 arrêts de bus de mon nouveau travail. Pas assez de temps pour lire.Pas de temps à la pause déjeuner. Et après avoir passé la journée à essayer de mémoriser des choses, à lire des modes d'emploi ou des mails, à en écrire et à en envoyer.. je n'ai pas franchement le courage de lire tout court.

Regarder des films, oui. Jouer à des jeux vidéo, aussi. Mais là, je n'ai pas le réflexe de lire, même pour finir ce qui est entamé.

Conséquence: Le mois Ecossais ne comptera probablement pas de deuxième lecture. LaSF aura été très réduite aussi. J'ai de l'avance pour le Japon, ce qui devrait me permettre de caler une ou deux participations belges en avril.
Mis pendant quelques temps, suffisamment pour m'adapter à ce nouvel environnement, je suis un peu au ralenti. Promis je reviens bientôt, quand j'aurais un peu plus intégré d'automatismes, ce qui me permettra  de..
Eeeeeet mirde, on change d'heure le Week-end prochain, il va encore me falloir un bon mois pour m'acclimater au décalage horaire.

2 commentaires:

  1. ah...la fameuse position du ficus va-t-elle te manquer ??? Et en plus, une heure de moins de sommeil ce soir...Courage donc !!

    RépondreSupprimer
  2. Bien dommage que tu doives retarder tes études mais j'espère que tu apprendras à aimer ton nouveau job. Ah les aléas de la vie !

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture