dimanche 1 janvier 2017

byebye 2016

Et tu ne me manqueras pas!
en même temps je peux ressortir le gif de l'an denrier...

Je me demandais si on pouvait faire plus pourri que 2015,  ben, au niveau politique et attaques, force est de constater que c'était du kif-kif bourricot.

Par contre question musique et ciné, punaise, fallait pas être musicien chanteur, acteur ou actrice, ou même britannique cette année. La faucheuse ayant quand même un sens de l'humour noir assez particulier pour faire mourir à Noël dans son lit le gars qui chantait " last Christmas" et " Wake me up before you go"

Je dirais même qu'en grande partie, 2016 a été une fois de plus une année à gerber...

 hé oui...
allez un peu d'humour anglais pour alléger l'ambiance.

Sur un plan personnel il y a eu de bon, j'ai réalisé enfin quelque chose qui me tenait à coeur depuis très longtemps: habiter seule. Et je ne  regrette absolument pas ( ne serait-ce que parce que la rue où je suis maintenant est plu tranquille et que je peux faire des nuits complètes sans être réveillée 3 ou 4 fois. Chaque. Nuit. Et dormir, ça aide à réfléchir pour régler les autres problèmes)
Et l'autre bon moment , ça a été de partir en vacances en Guyane, voir ma copine Steph' et par la même occasion, mettre pour la première fois les pieds en Amérique du Sud.

Il y a eu aussi du moins bon: une invraisemblable série de soucis de santé ridicules, mais ridicules du genre " faire un malaise au travail parce qu'ils ont décidé de faire des travaux utilisant des produits chimiques dangereux en plein pendant les heures d'ouverture",  " attraper une insolation en restant à l'ombre" et " être clouée au lit en plein été en réaction à un vaccin". Et me retrouver plusieurs fois à deux doigts de tout péter et/ ou de la dépression nerveuse à cause du harcèlement moral d'une petite chef.
Mais ça c'était avant.

Pour 2017, il y a en projet:
- me barrer de mon travail, dans lequel j'ai la perspective d'évolution et le fun professionnel, disons-le clairement, d'une brosse à chiotte.
- reprendre des études à l'étranger, et cette fois , dans la branche qui m'intéresse depuis toujours. Les circonstances n'ont pas joué en ma faveur depuis 40 ans mais cette fois, j'ai décidé de les emmerder bien comme il faut. J'ai donc trouvé une possibilité joignant l'agréable ( expérience à l'étranger) à l'agréable ( faire enfin ce qui me plaît). Les inscriptions pour les ressortissants de l'UE sont en avril.
- Oui mais pour ça il va donc falloir quitter mon travail, donc, dès que j'ai le feu vert de la fac ( en espérant qu'ils ne tardent pas trop), poser une demande de congé sans solde, qu'il faut faire au minimum 3 mois avant  la date de départ souhaitée, donc mettons si les études commencent en septembre, au moins cesser le travail en août pour pouvoir trouver un logement, etc... mais pas plus d'infos pour l'instant..
- Et donc pour ça avoir du pognon d'avance. Si tout va bien la vente de la vieille baraque de mon père devrait se faire justement peu avant avant Avril, histoire d'avoir un fond de sous, certes pas énorme vu la ruine que c'est,  me permettant d'étudier sans avoir de suite à courir après un petit boulot.
- Evidemment, mon employeur peut me refuser la mise en dispo, si c'est le cas, je le noierai sous les demandes jusqu'à ce qu'il accepte. Et s'il refuse, je demande du temps partiel, ce sera nécessaire à mes nerfs.
En tous les cas, ne pas finir l'année chez eux, c'est l'idée.
oui, il y a comme une thématique dans ce billet

Donc en fait il va me falloir prendre mon mal en patience, des choses devraient évoluer, mais tout au long de la première moitié de l'année. J'espère qu'elles vont enfin aller dans le bon sens.

Enfin, j'ai déjà commencé l'année en perdant au loto, pour la première fois que j'en faisais un , donc les choses s'annoncent comme d'habitude. 100% des perdants on tenté leur chance!

Et pour les pronostics lecture et challenges? hormis le mois belge ( s'il est relancé) et le challenge Halloween, je prolonge mes lectures nordiques pour le moment. Mais il y a tant d'incertitudes tout autour que je ne sais pas trop..puisque tout dépendra, et surtout mon temps libre, de l'évolution du projet études, de ma vente de la maison, du fait que j'arrive pus ou moins vite à sortir du trou à rats où je travaille.

Enfin, si, j'ai assez envie de suivre Denis ( un co-challenger dans plusieurs domaines) qui a des envies de voyage...
Ou , avec un certain humour noir, de me refaire de mon côté un ptit challenge nécro ( je lis des auteurs morts), comme en 2011.

Allez, commençons donc l'année avec la magnifique chanson " We used to know" de Jethro Tull, qui nous dit en substance que les mauvais jours vont et viennent, les choses peuvent s'arranger ou non,que la chance peut tourner dans un sens ou l'autre, mais de ne pas renoncer, tant qu'il y a de la vie , il y a de l'espoir.
Ca correspond bien à mon état d'esprit du moment, libre à chacun d'y voir un message déprimant ou d'espoir, pour moi, c'est le second qui l'emporte.



Donc je vous souhaite -et me souhaite - une nouvelle année, disons, pas trop mauvaise. Je ne prends plus de risque

6 commentaires:

  1. Bonne année tout de même ! Je croise les doigts pour que tes projets professionnels se réalisent, tu es courageuse d'envisager ces changements qui me semblent incontournables vue ta description de la situation. Alors un gros merde et des bisous licornes ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup, bonne année aussi et que tes projets/souhaits /envies se réalisent aussi :)

      Supprimer
  2. Je te souhaite plein de réussite dans tes projets et la meilleure année possible. Bon courage pour tous ces changements.
    2017 sera aussi pour moi l'occasion de changer de travail. C'est l'année de trop... La broche à chiotte me parle alors je crois qu'il est grand temps de tenter de nouvelles expériences. J'espère qu'on va rebondir au bon endroit. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on s'encouragera mutuellement, alors bonne année et bonne chance pour tes projets aussi!

      Supprimer
  3. À l'étranger ? Où irais-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A priori la filière qui me tente le plus est à Bruxelles, donc, la Belgique ce n'est pas vraiment loin, mais c'est déjà l'étranger.
      si je ne suis pas prise cette année ( c'est en fac, donc il y a peut-être un numerus clausus), j'envisage de faire du wwoofing ou d'aller faire un stage en immersion en Allemagne pour me remettre à l'allemand. J'ai une bonne copine qui habite Leipzig depuis quelques années, et son entreprise cherche des francophones, donc ça aussi ça peut se réfléchir.
      Reste à avoir les infos de la fac de Bruxelles qui devraient être en ligne d'ici 2 mois.

      Supprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture