mardi 27 mai 2014

En Mai geekons comme il nous plaît

Car en effet c'est le sujet de la semaine thématique de challenge geek: geekerie libre.
L'occasion de m'interroger sur mon état ( ou non) de geekette.  Car oui, suis-je une geekette, une nerdette, ou encore autre chose.

Première constatation: jusqu'à il y a peu je n'avais même pas conscience de pouvoir être catégorisée, c'est ballot. Est-ce que je me définit comme geek? la réponse est non. Pas au sens où les gens l'entendent généralement de passionnée des nouvelles technologies ( je me contrefous du dernier modèle de ceci-ou celà, de la marque de mon ordi, il y ajuste pour la tablette où je voulais absolument un truc qui fonctionne avec androïd, parce que plus de choix dans les options - et que je l'avoue, voir les amateurs d'Apple  ne jurer que par ça me connait des boutons..)
Oui, mais faire une remarque pareille sur Androïd, est-ce que je ne serais pas quand même, un tout chtit peu geek, dans le fond?
Puis, c'est quoi un geek?
Analysons, j'ai trouvé une infographie à ce sujet.

Donc le Geek:
- possède un mac ( je viens de dire que je m'en fous)
- se précipite sur les nouveautés (même chose)
- a des intérêts de niche... je dirais oui, mais uniquement parce que je suis une fille et que ce sont des centres d'intérêts plutôt masculins.
- porte des Tee-shirts ironiques : ça honnêtement, c'est pas le cas, mais ça pourrait, plus facilement que le costard -noeud pap'!
- culture encyclopédique: OUI! j'aime m'intéresser à tout, ce qui m'a valu d'être traitée avec mépris toute ma scolarité par les inévitables crétins qui pensent qu'"intello" est la pire insulte ( quand " supporter de foot" est plutôt la pire dans mon langage)
- prétentieux: euh? mépriser les gens qui vous méprisent, est-ce être prétentieux? Je n'aime pas perdre mon temps et c'est vrai que leur accroder un quelconque crédit c'est une perte de temps. Je dirais plutôt pragmatique en fait.
- aime les gadgets: pas grand chose à faire. mais j'ai des maquettes à monter, donc 50/50
-intérêt pour la collection de gadgets, le codage, le hack et les films de Will Ferrel ( je ne sais même pas qui c'est en fait) et je n'ai pas envie d'apprendre à coder.

le nerd:
- fascination pour les études: j'ai une maîtrise FLE et je prévois de reprendre des études en histoire de l'art, j'apprends le japonais, je révise le latin, j'ai envie de reprendre l'allemand.. donc oui, en quelque sorte!
- introverti: carrément. attention, pas au sens que donnent les magazines de bonnes femmes vaguement synonyme de timide et/ou associal. C'est juste que je me repose mieux, travaille mieux, suis plus efficace seule qu'en groupe. le groupe, ça m'épuise. La seule exception, c'est pour la musique, je préfère jouer en ensemble que seule.
-socialement inadapté: comme je préfère être seule, je sature facilement en société. Et j'ai aussi beaucoup de mal à comprendre les expressions faciales que d'autres trouvent évidentes (en plus  j'ai une sorte de difficulté en fait, à simplement reconnaître les gens, même si je les croise souvent, très mauvaise mémoire des visages, c'est pénible, le gens croient que je les snobe). Donc Oui
- large intérêts pour les films, les sciences, les jeux et connaissances souvent inutilisables.. ben oui, à part dans un jeu TV, je ne vois pas.
- a un PC
- goût pour les échecs, battelstrar gallactica, la SF, le fantastique, etc..: en partie: 50/50

Donc si je compte mes points, je suis une nerdette. Oui, bon j'm'en fous, j'ai pris l'habitude depuis 37 ans d'être l'intello, la bizarre, la débile.. entre autres qualificatifs.

MAIS

si on continue avec la même infographie, au niveau des boulots, rien ne correspond. J'ai passé ma jeunesse à vouloir être archéologue, et je bosse dans un musée. Mais aucun des jobs typiquement geeks ou nerd ne correspond. En tout cas ça ressemble plus à un autre nerd point, et je suis condamnée à me marier avec un nerd? nooon. Enfin, je veux dire: noooon au mariage en général.

mais attendez, une autre version:


Je bois du café, je déteste le soda: 1 nerd point
je ne porte ni mocassins, ni tennis: O points
je joue du basson, mais j'adore la basse électrique: euh 1 nerd point, un geek point.
Je mets plutôt des tee shirts: 1 geek point
je préfère les chiens: 1 geek point

Ah du coup je suis une geekette?
et là?


Je suis nerdette pour le fait de ne jamais aller perdre de temps chez le coiffeur, d'avoir un ordi qui a fait la guerre ( autrement dit, il a au moins 3 ans!). Mais je préfère Star wars à star trek.
Mais le truc marrant, c'est que cette fois, c'est le nerd qui bois du soda et le geek du café!

Ya toujours un truc qui me dérange...
j'arrive pas à mettre le doigt dessus...
réflechissons





Oui, tu le vois mon problème?




Hé oui, toutes les définitions du geek ou du nerd considèrent pas défaut que ce sont des gars. JE NE SUIS PAS UN HOMME!

Je suis une nana, mais avec zéro centres d'intérêts dits " féminins": certes je fais la cuisine,car j'aime manger des trucs sains et je fais gaffe  ma santé, mais c'est tout. Le coiffeur, rien à cirer, la manucure ça m'ennuie. Le shopping? beuuuuh... les potins? vous voulez pas plutôt qu'on parle de l'expansion de l'espace?
Le mariage: hein, tu veux m'enfermer dans une cage? les enfants? non, chaque jour qui passe me convainc un peu plus que ça n'est pas pour moi. Ha oui, mais au moins je le sais!

Ce qui fait que régulièrement j'ai l'impression d'être à la ramasse, de ne pas avoir gagné mes galons de nana, d'être à côté de la plaque, mais j'en ai autant pour les autres: dans mon point de vue, j'ai raison, c'est eux qui sont à la rame.

Je dirais que du coup pour moi, en tant que détentrice d'une paire de seins, être geek c'est à peu près ça: prendre son parti de ne pas entrer dans une petite case, sans s'en glorifier, mais sans en avoir honte non plus; ne pas se laisser démoraliser par les " c'est pas un truc de fille", "c'est pas de ton âge", se moquer joyeusement des " tu comprendras plus tard quand tu auras des enfants" (et même prendre un malin plaisir à être sarcastique à ce sujet), surtout, rester en accord avec soi-même, qu'est-ce qu'on s'en fout de ce que les autres pensent de nos loisirs ( mais une flèche entre les deux yeux, ça peut aussi s'arranger en cas d'insistance trop lourde).
S'ils protestent, c'est que c'est EUX qui sont mal à l'aise dans leurs certitudes, voire même un peu jaloux(ses).

Donc au final, je ne sais pas si je suis geekette, nerdette ou juste bizarre, mais ça fait un bien fou de ne pas être ce qu'on attend de vous et surtout de ne pas se plier à l'être.
Au cas ou vous auriez des doutes, je suis plutôt celle du milieu, là, en vert...

et surtout depuis l'avènement du net, des communautés, c'est le pied de trouver à des milliers de kilomètres des gens comme vous, alors qu'il n'y en a pas autour de vous..
alors à tous mes amis geeks, nerds, punks, gothiques, bizarres, cyniques, sarcastiques, je dis

Et laissez parler le petit geek, la petit geekette en vous.. c'est de mieux en mieux toléré par les gens... normaux -  bien que je ne comprenne pas encore trop comment fonctionne le microcosme de ces bestioles là!



3 commentaires:

  1. Wahou! Quel billet! Je ne sais pas par où commencer.

    Il y a tellement de définitions différentes du geek que c'est difficile de s'y retrouver et les geekettes ne sont jamais représentées alors ça n'aide pas pour la comparaison. Après il y a pas mal de clichés, de personnes qui surfent sur la tendance ou font des généralités: ça me faire rire de voir la comparaison des boissons ou des familiers chez les nerds et les geeks.

    Je m'étais posée la question sur ma propre geekitude il y a deux ans mais comme toi, ça ne correspondait pas à 100%. J'ai aussi quelques problèmes avec les cases (de toutes sortes) mais ce qui m'intéresse chez les geeks, c'est leur culture et les passions qu'on partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. disons que par certains côtés je m'y retrouve pour la SF, le fantastique, après je pencherais plutôt vers la "nerdette" curieuse de tout(après tout, j'ai suffisamment était traitée d'intello pour ne pas m'affliger de son pendant anglophone). De la même manière que je me retrouve un peu dans la mouvance hippie, un peu dans la mouvance gothique, un peu keupon sur les bords aussi.. Je semble avoir des affinités avec tout ce qui est plus ou moins mis de côté par " ces gens-là", parce que c'est toujours plus intéressant que le centre, le banal, l'attendu.C'est ça qui en ennuyeux. Les gens qui sont 100% ceci ou 100% celà. Et même 100% geek ou 100% hippie, ou 100% punk, ça me saoulerait vite, trop prévisible.Ou alors je suis juste casse burette aussi, c'est une possibilité. Mais je suis passée depuis longtemps à la philosophie" ne rien me refuser de faire ou d'apprendre si c'est moi qui le veux, peu importe les avis extérieurs des grincheux et des envieux. Tant pis si je me vautre, ça fait partie des expériences"

      Supprimer
  2. Tu as bien raison d'assumer comme tu le fais et de relativiser, c'est à mon avis une force de pouvoir ignorer les avis extérieurs, par exemple. Pas toujours évident à mettre en pratique, j'imagine mais nécessaire
    J'espère un jour trouver cette force. En attendant je vais me replonger dans mon documentaire sur les jeux vidéos pointu et très instructif. C'est une passion que j'assume plus facilement avec les années et l'expérience est là.

    RépondreSupprimer

Bienvenue amis curieux!

Pourquoi le Cabinet de curiosités?

Tout simplement parce qu'on y trouvait un peu de tout, par ordre de pagaille. Cette idée de collection sans thème déterminé me plaît...

Vous trouverez donc ici un peu de tout, de ce qui fait ma vie, mes loisirs: musique, lecture, voyages, etc...
Bonne lecture